Loading
Les Éditions du CREDIJ 
Ajouter à la liste de souhaits

 Introduction à l’étude du droit. Perspectives africaines

5,000.00CFA

L’enseignement du droit en Afrique ne diffère guère substantiellement quant aux concepts primordiaux, de celui dispensé ailleurs : Le droit objectif fixe la règle de droit, les droits subjectifs permettent son appro-priation. Les sujets de droit sont les personnes, physiques ou morales, qui ont à leur disposition les biens dont le contenu est en constante évolution.

Mais le contexte africain, avec les acquis et les charges historiques; les impacts sociologique, culturels et, pour certains, cultuels ; les efforts continu de communautarisation; imposent qu’il soit mu au gré de ces perspectives identitaires. C’est, sans aucune retenue, le défi de cette contribution à l’endroit surtout des étudiants en licence et en master. Elle introduit l’étudiant à la connaissance du droit, au travers des concepts et de l’évolution. Elle fixe ensuite les catégories du droit, notamment au moyen des distinctions classiques entre le Droit objectif et les droits sub-jectifs; situe les sujets du droit ainsi que les biens. Dans le sillage des Anciens, les auteurs proposent d’ouvrir de nouvelles fenêtres, sur l’Afrique et le Monde ; sur le droit, l’être humain et les sociétés.

Dorothé Cossi SOSSA est agrégé des facultés de droit. Plusieurs fois ministre, il est professeur titulaire et Doyen honoraire à la Faculté de droit et de sciences politiques de l’Université d’Abomey-Calavi. Ancien Avocat au Barreau du Bénin, il est le Secrétaire permanent en exercice de l’OHADA.

Joseph DJOGBENOU est agrégé des facultés de droit et Avocat au Barreau du Bénin. Maître de conférences à la Faculté de droit et de sciences politiques de l’Université d’Abomey-Calavi, il est le directeur du CREDIJ.

Rupture de stock

Usually dispatched in 2 to 3 days
Usually dispatched in 2 to 3 days
Category:

Introduction à l’étude du droit. Perspectives africaines, 2012, 397 pages

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “ Introduction à l’étude du droit. Perspectives africaines”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quick Comparison

Settings Introduction à l’étude du droit. Perspectives africaines removeLes cahiers du CREDIJ n°0, 2013 removeL’exécution forcée Droit OHADA, 2e édition, 2011, removeLE DROIT, LES DROITS NOUVELLES PERSPECTIVES THEORIQUES DU DROIT removeIntroduction à la théorie générale de la justice et du procès, 2022, removeLes cahiers du CREDIJ n°1, 2013 remove
Name Introduction à l’étude du droit. Perspectives africaines removeLes cahiers du CREDIJ n°0, 2013 removeL’exécution forcée Droit OHADA, 2e édition, 2011, removeLE DROIT, LES DROITS NOUVELLES PERSPECTIVES THEORIQUES DU DROIT removeIntroduction à la théorie générale de la justice et du procès, 2022, removeLes cahiers du CREDIJ n°1, 2013 remove
Image
SKU
Rating
Price5,000.00CFA8,500.00CFA20,000.00CFA
Stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

AvailabilityRupture de stockRupture de stockRupture de stockRupture de stock
Add to cart

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Ajouter au panierVoir le panier

Ajouter au panierVoir le panier

Rupture de stock

Rupture de stock

DescriptionIntroduction à l’étude du droit. Perspectives africaines, 2012, 397 pagesDJOGBENOU, L’exécution forcée Droit OHADA, 2e édition, 2011, 338 pagesDJOGBENOU, Introduction à la théorie générale de la justice et du procès, 2022, 122 pages
ContentL'enseignement du droit en Afrique ne diffère guère substantiellement quant aux concepts primordiaux, de celui dispensé ailleurs : Le droit objectif fixe la règle de droit, les droits subjectifs permettent son appro-priation. Les sujets de droit sont les personnes, physiques ou morales, qui ont à leur disposition les biens dont le contenu est en constante évolution. Mais le contexte africain, avec les acquis et les charges historiques; les impacts sociologique, culturels et, pour certains, cultuels ; les efforts continu de communautarisation; imposent qu'il soit mu au gré de ces perspectives identitaires. C'est, sans aucune retenue, le défi de cette contribution à l'endroit surtout des étudiants en licence et en master. Elle introduit l'étudiant à la connaissance du droit, au travers des concepts et de l'évolution. Elle fixe ensuite les catégories du droit, notamment au moyen des distinctions classiques entre le Droit objectif et les droits sub-jectifs; situe les sujets du droit ainsi que les biens. Dans le sillage des Anciens, les auteurs proposent d'ouvrir de nouvelles fenêtres, sur l'Afrique et le Monde ; sur le droit, l'être humain et les sociétés. Dorothé Cossi SOSSA est agrégé des facultés de droit. Plusieurs fois ministre, il est professeur titulaire et Doyen honoraire à la Faculté de droit et de sciences politiques de l'Université d'Abomey-Calavi. Ancien Avocat au Barreau du Bénin, il est le Secrétaire permanent en exercice de l'OHADA. Joseph DJOGBENOU est agrégé des facultés de droit et Avocat au Barreau du Bénin. Maître de conférences à la Faculté de droit et de sciences politiques de l'Université d'Abomey-Calavi, il est le directeur du CREDIJ.DJOGBENOU (dir.), Les cahiers du CREDIJ n°0, 2013, 135 pagesDJOGBENOU, L’exécution forcée Droit OHADA, 2e édition, 2011, 338 pages<<...la connaissance du Droit ne peut échapper au saisissement de l'unité juridique tout autant que de sa diversité ainsi que de sa totalité; des spécificités et des généralités, des principes qui éclairent les phénomènes, des éléments qui construisent le système, c'est ce qui justifie que toute approche du droit ne peut s'extraire de la théorie, ou que la théorie éclaire nécessairement la connaissance juridique... >>Pour être générale, toute théorie a pour objet les phénomènes juridiques dans leur complétude et ambitionne saisir la réalité dans sa totalité. Même si, dans l'absolu, aucune théorie n'est idéalement et parfaitement générale, l'effort d'abstraction permet d'échapper aux frontières culturelles, pédagogiques voire académiques. Aussi, dans une perspective horizontale, la théorie générale du procès échappe-t-elle au rapport droit privé et droit public, droit national et droit international, droit moderne et droit traditionnel. Tout au plus, l'analyse conduira à réaffirmer l'universalité de la présence du droit et de l'aspiration à la justice qui en est la fin. Mais dans une perspective verticale, l'incursion dans les méandres de la profondeur ou la prise de hauteur dans l'étude du procès offrira de solliciter les concepts et les valeurs, les fins et les modèles et de s'interroger sur l'organisation du procès par le droit. Dans l'une ou l'autre hypothèse, il est nécessaire de s'interroger sur les fonctions et les conditions du procès.J. DJOGBENOU (dir.), Les cahiers du CREDIJ n°1, 2013, 206 pages
WeightNDNDNDNDNDND
DimensionsNDNDNDNDNDND
Additional information
Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the comparison bar
Compare
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
    ×